Tankah: Parc écologique maya à visiter

Tout récemment un jeune garçon québécois a, d’après ses études, découvert une ancienne cité maya au Mexique. Aujourd’hui cette « découverte » est remise en cause a été réfutée. Moi j’ai découvert une autre cité maya, une vraie. Enfin disons plutôt un village maya. La particularité de ce village maya est qu’il est au sein d’un parc naturel à l’exotique nom de Tankah.

Tankah est un grand parc naturel près de Tulum, où les descendants des mayas étaient déjà établis bien avant d’ouvrir ses portes aux touristes. Le parc se trouve en pleine forêt tropicale encore intacte et est entouré de rivières souterraines ainsi que de cenotes aux eaux cristallines.

NB: Cenote (prononcé cénote) est un puits naturel partiellement ou totalement rempli d’eau autrefois considéré comme lieu sacré.

À la base je suis allée visiter ce parc pour les activités proposées dans un cadre à la fois surprenant et idyllique. On peut plonger dans les cenotes aux eaux tellement transparentes qu’on dirait qu’il n’y en a pas une fois dedans. Je ne vous raconte pas le plaisir que j’ai eu à y plonger sous un bon 37° C.

La visite du parc comprend aussi  une descente en tyrolienne. Pendant les 3 longues descentes vous pouvez admirer les lieux, c’est tout simplement incroyable. Des eaux cristallines en pleine forêt  !

Il n’y a pas beaucoup d’activités à faire dans le parc et c’est bien normal. C’est un parc qui se veut respectueux de la nature mais dont le premier but est de promouvoir la culture maya. Car oui ici la première attraction, et de loin l’une de mes expériences préférées, c’est le village maya.

Le village

Ce village est le gardien du parc, ce sont les villageois qui y travaillent et qui y font régner l’ordre.

Le village est assez vaste comparé au nombre d’habitants qui y résident. Un peu bizarre ? Pas tout à fait. Le fait d’avoir des grandes allées et de garder un minimum d’espace entre les habitations permet de garder le village propre et de ne pas s’entasser.

Les habitations sont très petites et faites en bois. À première vue on dirait qu’ils vivent isolés du monde mais ce n’est absolument pas le cas. Certaines des habitations avaient une antenne pour la télévision et internet. En ce qui concerne l’eau, ils disposent de puits d’eau directement connectés aux rivières souterraines. Ça m’a sauvé la vie quand je n’avais plus d’eau dans ma bouteille et que je frôlais l’insolation.

Le bonus de la journée pour les gourmants, c’est la possibilité demanger la cuisine locale. Elle est très simple. Haricots,  riz, guacamole, tortilla, je n’en demandais pas plus ! Une agua fresca (eau fraiche) était servie en boisson. Moi j’ai pris la Jamaica. C’est une boisson à l’arôme fleur d’ibiscus avec  pas mal de sucre. Un  vrai délice !

Ce qui m’a le plus marqué durant cette visite se définit en un mot: simplicité. La simplicité et la beauté des lieux sont incroyables. Il n’y a pas beaucoup de touristes afin de préserver les lieux. Les villageois vivent très simplement, très modestement. Ils se contentent de travailler leurs champs et de vivre de leur travail, très simple aussi. Ils ne sont pas aussi matérialistes que nous. Le peu d’équipements que j’ai au l’occasion de voir c’était une antenne pour la télévision et internet et encore tous n’en avaient pas.

Comment vister Tankah Ecopark ?

Je suis partie avec l’agence Gray Line Mayaland. Le tour se déroule l’après-midi car le matin le tour est réservé à la visite de l’ancienne cité de Tulum.

Site web: http://www.graylinecancun.com/index.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *